Est-ce le bon moment ?

le bon moment

D’abord tu as attendu que ta moitié signe son CDI. Puis, le petit dernier était trop jeune ; quitter ton job c’était trop risqué. Ensuite, tu as pensé au crédit, encore 10 ans à payer. Ce n’est donc pas le bon moment. Bref, il y a toujours quelque chose qui t’empêche de passer à l’action. En es-tu sûre ? Si j’étais vache je te dirais que tout ça ce n’est que de fausses excuses.

 

Quand la peur nous empêche d’agir

En vrai, ce sont surtout des peurs. Et crois moi je le comprends tout à fait je suis passée par là. Je peux même t’assurer que si on m’avait dit à l’époque que je me cherchais des excuses ça m’aurait vraiment, mais alors vraiment énervée car non de non, ce n’était pas des excuses inventées. Oui, pour moi, mon fils était trop petit et oui c’était risqué.

 

Évite de chercher le bon moment à tout prix, le moment idéal, parfait

Si tu penses à toutes les raisons concrètes et rationnelles qui te disent que ce n’est pas le bon moment, le risque c’est que tu attendes le moment parfait. Mais c’est quoi au final le moment parfait ? Comment peux-tu être sûre qu’il va arriver ?

C’est normal de se poser des questions, d’y réfléchir à deux fois, de peser le pour et le contre. Le problème c’est quand le contre pèse plus lourd que le pour. Du coup, tu n’y vas pas…. mais ce n’est pas pour autant que tu vas te sentir mieux. Même si « rationnellement », tu as la preuve par A + B que tu as pris la bonne décision. Rationnellement donc…

 

Et si on s’écoutait ?

Maintenant, je vais te donner mon ressenti à partir de ce que j’ai vécu. Pour moi, le bon moment c’est quand tu sens au fond de toi que ça y est c’est maintenant et pas demain. Si tu as encore des doutes, alors ce n’est pas le bon moment. Cela ne t’empêche pas d’agir, mais tu pourrais – entre guillemet – encore plus te cacher derrière tes peurs, tes doutes et finir par penser que tu n’as pas le droit de te reconvertir ou que tu n’en as pas besoin. Parce que justement ce n’est pas encore à 1000% le bon moment pour toi. Quand ce sera le bon moment, tes peurs et tes doutes seront toujours là, mais l’envie d’avancer, de voir ce qu’il y a derrière la porte sera plus grande. Parfois, il faut savoir repartir en arrière pour pouvoir mieux avancer après. C’est ce qui m’est arrivé. A chaque période de ma vie où j’ai eu l’occasion de prendre un nouveau départ, j’y ai réfléchi, j’ai eu envie mais je n’ai jamais franchi le pas. Ce n’était pas le bon moment pour moi.

Le bon moment : quand tu es prête

Comme tu le vois, je ne parle pas de contraintes financières, logistiques, familiales ou autre. Non, je parle, de toi, de tes émotions, de tes ressentis. Le bon moment ce n’est pas quand financièrement tout va bien (je te l’accorde, c’est plus confortable), ce n’est pas quand les enfants sont grands (ils auront encore besoin de toi, différemment, c’est tout), ce n’est pas quand tu auras du temps devant toi pour te consacrer à ta reconversion (je t’en parlerai bientôt d’ailleurs de ça – tu as vu comment je mets une ambiance « suspens suspens » ). Non. Rien de tout ça. Le bon moment c’est quand toi, tu seras prête

Pour ma part, il a fallu que je retourne en arrière me confronter encore et encore à ce qui n’allait pas pour qu’un matin je me lève et je me dise «  ça y est cette fois c’est la bonne, je le sais, je le sens ». J’ai enclenché le bouton ON et n’ai plus jamais appuyé sur « retour en arrière ».

 

 Alors est-ce le bon moment pour toi ?

Partagez !

2 réactions sur “ Est-ce le bon moment ? ”

  1. Ping Reconversion : par où je commence ? - ATELIERS A'VENIR

  2. Ping Job Crafting : ou l'art de changer de travail sans changer de travail ! - ATELIERS A'VENIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *